lundi 23 mars 2015

Maîtriser au mieux les charges de copropriété

Comment maîtriser au mieux les charges de copropriété ? 

Charges de copropriétéQue vous soyez jeune propriétaire ou un propriétaire aguerri à la gestion de votre  copropriété, le montant des charges génère parfois des problèmes au sein de votre immeuble. Quels sont les postes à bien surveiller ? Comment mieux gérer les dépenses ?

 
Retour les points principaux pour maîtriser au mieux vos charges de copropriété :

  • Vérifier la gestion du syndic

Si votre copropriété passe par un syndic pour gérer votre immeuble, le prix des prestations et des services peut vite s’avérer important. Afin de ne pas se laisser déborder, il est nécessaire que quelques uns des copropriétaires suivent de près la gestion du syndic. Selon le directeur de l’Association des Responsables de Copropriété (ARC) « en passant les comptes au peigne fin, on peut presque toujours réduire les charges de 10 à 20 % ».

Lors du choix du syndic, la copropriété a signé un contrat spécifiant les frais de gestion courante, les tarifs exceptionnels, un plafond au-dessus duquel le syndic ne peut engager de dépenses sans le consentement de la copropriété.
Si un doute subsiste, n’hésitez pas à demander des explications ! Sachez que vous pouvez opter pour un syndic bénévole. Dans ce cas, les copropriétaires devront être qualifiés et disposer de temps ! Traditionnellement, ce sont les petites copropriétés qui optent pour le syndic bénévole puisque la gestion des parties communes et la conservation de l’immeuble est plus aisée qu’une grande copropriété.


  • Maîtriser les dépenses énergétiques de la copropriété

Comme dans un logement, une copropriété dépense de l’énergie. L’électricité et le chauffage sont des postes importants. Afin de réduire la facture, vérifier les performances des parties communes et des équipements. Si la copropriété possède une chaudière, il convient de la faire vérifier par un professionnel, généralement la société qui est responsable de son entretien. En fonction de l’âge de l’équipement, ses performances peuvent représenter un surcoût non négligeable. Un bon entretien est souvent synonyme d’une réduction de la facture de 10% !

Le chauffage dans les parties communes n’est pas optimal ? Vérifier l’isolation des fenêtres de la cage d’escalier ! S’il le faut, changer les pour des fenêtres double ou triple vitrage beaucoup plus isolantes.

La lumière est également un poste de dépense important dans une copropriété. Souvent, l’installation électrique est vieillotte et provoque un changement d’ampoules trop fréquent. Dans le cas d’une installation récente, un minuteur calculé au plus juste permettra de réduire les dépenses d’électricité dans les parties communes.


  • Stop aux fuites !

En treize ans, les dépenses d’eau ont augmenté de 53% selon l’ARC. Au-delà de la hausse des tarifs des distributeurs, le montant de la facture se calcule non pas sur la consommation réelle des occupants mais sur une estimation… au prorata de la surface de l’appartement. Pour réduire la facture, passez au compteur individuel ! Enfin, les déboires de consommation en eau s’expliquent également par des fuites minimes qui, en passant inaperçues, pèsent lourd sur les charges de la copropriété. Un entretien régulier vous permettra de réduire significativement le montant.


  • Mutualiser le gardiennage de l’immeuble

Le poste du gardien représente une charge importante dans les frais de personnel de la copropriété. Si vous souhaitez maintenir ce poste et son rôle social, vous pouvez opter pour la mutualisation du gardien avec un autre ou plusieurs autres immeubles alentours. De fait, vous bénéficierez d’une présence constante pour les petits services du quotidien et éviterez de passer par une société de nettoyage pour les parties communes.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires sur le Blog Belvia Immobilier